Communication publique, communication numérique, internet et réseaux sociaux, nouvelles technologies, management, marketing territorial, fonction publique, collectivités locales…

Imprimer

Communication publique : les charmes discrets de la vulgarisation

Écrit par Yann-Yves Biffe le .

 

Si les inspirations d’un manager ou communicant publiques sont forcément variées, auriez-vous imaginé trouver matière (hum) à réflexion pour votre pratique professionnelle dans le best-seller de Giulia Enders Le charme discret de l’intestin ? Pourtant, en prenant un peu de distance on y comprend tout l’intérêt de penser et communiquer simplement d’une part, et d’autre part que le cerveau a pour seule vocation de gérer le mouvement. Sus à l’immobilisme en 2019 !

Une fois n’est pas coutume, je vous propose en ce premier mois de l’année une chronique littéraire, ou plutôt de parler d’un livre toujours d’actualité, même s’il est paru il y a quelques années déjà : Le charme discret de l’intestin, tout sur un organe mal aimé, de Giulia Enders.

Toujours d’actualité, et même doublement en cette période : d’une part parce que vous avez peut-être reçu cet admirable ouvrage dans votre petit soulier car vous aviez été sage pendant l’année (même si un peu ballonné…). D’autre part et surtout parce que vous sortez à peine d‘un triathlon de la bouffe après les fêtes de Noël, celles du 1er de l’an avant de conclure avec la galette des rois qui s’étale sur tout le mois de janvier.

Imprimer

Communication en période préélectorale : A partir de quand faut-il vraiment faire gaffe?

Écrit par Yann-Yves Biffe le .

 

Combien de temps avant les élections faut-il particulièrement faire attention en ce qui concerne la communication des collectivités ? La question va prendre de plus en plus d’importance à mesure que l’on va se rapprocher des élections. Ceux qui ont de l’expérience disent 1 an, les textes disent 6 mois mais avant aussi ils disaient 6 mois mais c’était un an. Qui croire ? Mettons fin au suspense : c’est 6 mois, même si ce n’est pas une raison pour faire n’importe quoi au préalable. Et voilà pourquoi...

La question a agité la liste de discussion de Cap’Com fin octobre, et elle va forcément revenir à intervalles cadencés, aussi régulièrement que reviennent les élections.

Imprimer

Miroir des réseaux sociaux, dis aux autres que je suis le plus mieux !

Écrit par Yann-Yves Biffe le .

Sur les réseaux sociaux, générer des partages permet de doper le nombre de vues et mieux encore des interactions. Pour autant, il ne suffit pas de publier un contenu de qualité pour déclencher des partages. Il vaut mieux dans cet objectif avoir à l’esprit quelques considérations de formes, mais surtout se rappeler que le fan ne va pas partager parce qu’il aime ce que vous publiez, mais parce que cela va le valoriser !

Nous avons pu voir lors d’une précédente chronique que globalement, les taux d’engagements étaient en baisse sur les pages facebook, et que multiplier les posts n’y changeait rien bien au contraire, puisque le nombre d’engagements par post (réactions que ce soit le commentaire, le like, le partage) avaient tendance à baisser à partir de 5 publications par jour.

Faut-il pour autant tirer une croix sur l’engagement : non ! On a vu aussi que si la page restait sur ses valeurs, sur sa ligne éditoriale, alors les fans étaient d’autant plus enclins à interagir.

Imprimer

5 posts frais par jour sur Facebook pour un maximum d'engagements

Écrit par Yann-Yves Biffe le .

La course au nombre de fans sur Facebook à peu près abandonnée, l’objectif ultime est devenu le taux d’engagement, c’est-à-dire générer le maximum d’interaction avec eux. Malheureusement, celui-ci connaît une baisse généralisée depuis le début de l’année. La faute à l’algorithme seulement ? Faut-il pour le contrer miser sur un grand nombre de posts ? Il faut surtout écrire à ses lecteurs ce qu’on leur a promis…

On vous avait dit que le nombre de fans sur votre page facebook ça ne comptait pas (mais c’est quand même mieux d’en avoir, des vrais). On vous avait dit que l’important, c’était l‘engagement. Alors vous avez porté votre attention sur les échanges avec les fans, sur leurs réactions, sur leurs partages. On vous avait prévenu, heureusement, qu’un bon taux d’engagement reste néanmoins très faible. Ca vous a rassuré, parce que d’emblée, vous ne pensiez pas qu’un chiffre de 1 % était une performance. Mais alors là, de savoir que l’engagement global a été divisé par 2 et plus au cours de l’année écoulée, ça aurait de quoi vous mettre le moral en berne si en plus vous rentriez de vacances pour retrouver le bureau et le temps gris.

Imprimer

La data partout : changer les examens pour changer les études

Écrit par Yann-Yves Biffe le .

Avant les vacances, il faut mesurer si on a bien appris pendant l’année. Mais est-il encore pertinent de bien apprendre ? La grande crainte que les étudiants trouvent les réponses sur internet devrait être un objectif, pour mieux les former et les évaluer à exploiter les données.

Ca donne à voir se développer les examens à distance

Outre la coupe du monde de football, le bac et autres examens battent leur plein. Si cet examen n’a pas encore changé, d’autres ont dû évoluer par nécessité. Parfois, malheur est bon et les grèves des universités du printemps ont fait bouger les choses. Pas forcément dans le sens prévu par les grévistes, dont la revendication inconsciente ressemblait à l’envie de s’inscrire à leur tour dans les grandes luttes sociales menées par leurs aînés. On a ainsi pu voir des étudiants de Sciences Po demander la fin de la sélection, ce qui faisait cruellement penser à une amicale de bouchers défilant au coeur d’un cortège vegan.