Communication publique, communication numérique, internet et réseaux sociaux, nouvelles technologies, management, marketing territorial, fonction publique, collectivités locales…

Imprimer

La télévision, un poste qui a de l’avenir (1)

Écrit par Yann-Yves Biffe.

On a dit qu’elle était appelée à disparaître, qu’internet allait rapidement entrainer sa perte… Bref, votre poste était mis à prix et on n’en donnait pas bien cher. Or, la télé reste encore et toujours un média incontournable, voire le n°1… en particulier pour l’information (même des internautes !).

Ca donne à relativiser le déclin de la télé…

Effet Obama (ou pas), internet doit devenir le pivot des campagnes électorales. Selon un sondage d’Opinion Way du 19 octobre dernier, 55% des internautes pensent qu’internet jouera un rôle important voire déterminant dans la campagne présidentielle. Sauf que, dans le même sondage, les mêmes répondants privilégieraient la télévision (65%) devant internet (52%), la presse écrite (38%), la radio (27%) et les professions de foi envoyées à domicile (24%) pour s’informer sur l’élection présidentielle de 2012. Et qu’au moment de voter, ils accorderont plus d’importance aux débats politiques à la télévision ou à la radio qu’aux discussions de famille (52%), à la presse en ligne (45%) et aux sites de candidats (32%), loin devant les pages Facebook et comptes Twitter (11%).

Ca donne à faire confiance avec modération…

Vous me direz : « Aujourd’hui peut-être, mais demain, la nouvelle génération va changer tout ça ! »

Peut-être… pas. En effet, selon le 13 h de la Com relayant une enquête de La Croix, Phosphore et la Poste, la télévision reste en tête des sources d’information des 15-25 ans (42%), même si Internet (23%) et Facebook (10%) montent.

Une belle perspective d’avenir pour les médias de masse à relativiser car il ressort surtout de ce sondage que les jeunes « se méfient des grands médias » à 79%. Si ça peut paraître un peu incohérent, ça ne l’est pas tant que ça car la quête d’information passe en priorité (pour 57% d’entre eux) par la recherche auprès des médias des faits bruts et des valeurs de transparence, rigueur et indépendance. Or, internet est, on le sait et les jeunes aussi, le royaume des avis personnels et forcément subjectifs. D’où le repli (à contre-cœur sans doute) sur la télé...

A suivre !

Dans le prochain épisode, vous saurez si Julian et Pamela, non, pardon, si les chemins de la télévision et d’internet, issus de deux familles que tout oppose, sont appelés à se croiser, voire à fusionner dans une destinée commune ?… Suspense !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir