Communication publique, communication numérique, internet et réseaux sociaux, nouvelles technologies, management, marketing territorial, fonction publique, collectivités locales…

Imprimer

Tablettes et lendemains de fête

Écrit par Yann-Yves Biffe.

Tout le monde en veut une pour Noël… même si personne ne sait vraiment ce qu’il en fera ensuite. Sûr, le Père Noël va garnir sa hotte de tablettes tactiles. Pour autant, une fois la dinde digérée, le phénomène ne va pas s’estomper. La tablette peut-elle alors devenir un moyen pertinent de joindre nos administrés et dans quelles conditions ?

Ca donne à voir se multiplier les tablettes

Si elles ont un côté ludique voire gadget, les tablettes (ou ardoises en français) ne sont pas juste un phénomène de mode. GfK a ainsi réévalué le marché des tablettes pour 2011 à la hausse avec un total de 1,5 millions de ventes de tablettes. « C'est plus de trois fois le nombre de tablettes vendues dans l'hexagone en 2010 selon pcworld.fr. Cette année, sur le seul mois de décembre, ce sont 400.000 tablettes qui devraient être vendues en France, ce qui en ferait l'un des cadeaux phares de ce Noël. Près de 70% du marché européen est encore dominé par l'iPad d'Apple malgré les efforts faits par de nombreux constructeurs pour se tailler une part du marché. Enfin, au niveau mondial, ce sont environ 63 millions de tablettes qui seront vendues sur l'année 2011".

Selon le 13 h de la Com, « les tablettes vont concurrencer les ordinateurs davantage que prévu en 2011 et 2012, prédit l'institut Gartner. L'achat principal devrait désormais privilégier les tablettes. » Elles prennent donc un peu sur les marchés de l’ultra–portable (netbook) et du PC. Partiellement seulement, car les tablettes ne remplacent pas « poste pour poste » ces deux concurrents informatiques. Pour la bonne raison que la tablette est utilisée pour faire autre chose, à d’autres moments, dans d’autres lieux.

Ca donne à imaginer de nouveaux usages

Quand et où sont utilisées les tablettes ? Selon une étude américaine Nielsen présentée par tablettetactile.net le 31 mai dernier, c’est devant la télé qu’est le plus utilisée la tablette (30% du temps d’utilisation). Vient en 2è position (allongée) l’utilisation au lit. Puis avec des amis ou de la famille à 10%, en tuant le temps pour attendre à 9 % et en assistant à une réunion à 5%, juste devant les toilettes ou la salle de bains à 4%. La tablette est donc avant tout un outil de loisirs, un support mobile utilisé… à la maison.

Que font leurs utilisateurs avec elles ? Mettons de côté l’utilisation aux toilettes pour laquelle on manque d’informations statistiques… Selon une étude réalisée par le cabinet Frank Magid Associates et citée par le 13 h de la Com du 29 juin dernier, les « tablonautes » américains ont téléchargé 20 applications par utilisateur en moyenne sur un an, concernant principalement les services météo, les jeux (plus de la moitié des applications payantes), la musique, les réseaux sociaux et les informations.

Par ailleurs, selon le baromètre You Gov d’avril pour KPMG, publié par Mediaweek, 74% des possesseurs de tablettes l’utilisent pour surfer, devant les courriels à 66% et les réseaux sociaux à 50%. La même proportion d’utilisateurs y regarde des vidéos (part multipliée par 2 en 7 mois).
Les vidéos les plus visionnées sur les tablettes sont les vidéos mises en ligne par les internautes (80%), sur Youtube ou Dailymotion par exemple, suivies par les clips musicaux (69%). Pas moins de 56% des utilisateurs de tablettes y regardent des programmes télévisés longs et 55% des films entiers.

Alors, qu’allez-vous proposer à vos administrés pour parler de votre collectivité sur leurs tablettes ? Et surtout, qu’allez-vous faire sur la vôtre ?

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir