Communication publique, communication numérique, internet et réseaux sociaux, nouvelles technologies, management, marketing territorial, fonction publique, collectivités locales…

Imprimer

Présentation du budget : faites des histoires !

Écrit par Yann-Yves Biffe.

 

Avec le printemps revient la période du vote des budgets. Si c'est le sommet de l'année des comptables, c'est aussi un marronnier qui en règle générale met mal à l'aise les communicants. Pourtant, il suffit de revenir au sens du budget pour savoir comment le prendre et surtout comment le vulgariser, dans l'objectif de passer des comptes à dormir debout aux contes qui tiennent en haleine. Ensuite, leur donner corps par une infographie permet de mieux faire passer le message chiffré.

 

 

Ca donne à exprimer le sens du budget

Difficile de s'enthousiasmer pour le budget. Telle est la première réaction des chargés de communication chargés justement de faire partager à leurs concitoyens les secrets du budget de la collectivité. Partant de là, le résultat est forcément souvent décevant. Pourtant, toute la passion qui fait qu'on travaille au service du public, à l'amélioration de son bien-être, se trouve là, tapie dans les recoins du budget. Elle ne demande qu'à être libérée. Pardon ? J'en fais trop ? Un poil sans doute. Mais un peu d'enthousiasme que diable !

Partager le BP, c'est ni plus ni moins qu'en redéfinir simplement les termes.

Et je ne parle pas de l'épargne brute, du coefficient de mobilisation fiscale et autre jargon barbare.

Non, il faut partir du principe que le budget de l'année, c'est une somme, une grosse (pas autant qu'on aimerait notez) somme d'argent. Et cette somme d'argent, elle vient de quelque part : des impôts, des dotations, des ressources propres et de l'emprunt.

Cette somme d'argent, elle va aussi quelque part. Elle va servir à mener des réalisation, à concrétiser des projets, par l'application sur la somme d'argent d'une volonté politique.

Ceci posé, nous sommes là en présence des postes-clés à interroger : comment évoluent les recettes ? Comment évoluent les dépenses ? Quelles sont-elles ? A quoi vont-elles servir ? Pourquoi ?

Il ne faut pas se mettre au niveau des chiffres mais prendre un peu de hauteur pour voir quels mouvements ils forment, quelle direction ils dessinent.

 

Ca donne à raconter une histoire.

Une fois que vous avez saisi le sens des chiffres, il devient facile de les habiller pour raconter une histoire à même de captiver vos lecteurs ! Essayons :

La gentille collectivité X allait chemin faisant, toute préoccupée à faire le bonheur de ses habitants.

Or, au détour de la crise, le grand méchant État, qui l'avait bien soutenue jusque là, la prévient que la galette, elle en aurait moins désormais. Et que, grandes dents en avant, il allait tout faire pour lui en soutirer davantage de l'autre main, parce qu'il était lui-même grave tondu. Horreur, parce que dans le même temps, les ressources de Petite collectivité X en avaient déjà pris un coup.

Ni une ni deux, Petite collectivité prend des mesures. Elle va commencer par faire un régime. Par ailleurs, elle rendra moins de services. Elle ira moi s'occuper de Mère Grand. Tant pis. Ou elle lui demandera un petit peu de beurre pour mettre dans les épinards à chacune de ses visites.

Elle réduira aussi la voilure dans les travaux qu'elle avait prévu chez elle. Pour autant, pas question de tout arrêter, elle avait annoncé un programme, elle veut le réaliser, ou du moins faire savoir qu'elle en a réalisé le maximum.

Au besoin, elle ira en parler au banquier.

« Oh, monsieur le banquier, comme vous avez de grandes dents vous aussi ! D'ailleurs, c'est vous qui m'avez refourgué des prêts tous pourris il y a quelques années, à tel point qu'ils ont fait des trous dans mon porte-monnaie ! Donc je me passerai de votre prêt et limiterai ma dette... »

Et voilà, tout est dit ! Le conte est bon. Et on n'a pas utilisé un seul zéro ! Peu importent les chiffres finalement : l'essentiel, que votre lectorat demande à comprendre, c'est l'histoire qu'ils racontent.

 

Ca donne à soigner la forme avec une infographie

Après, cette histoire, vous la rendrez d'autant plus assimilable que vous l'exposerez au moyen d'une forme attractive. Une infographie, qui va donner à voir vos données (une datavisualisation donc), est tout particulièrement adaptée à cet exercice. Le dernier forum Cap'Com a d'ailleurs abordé le sujet.

Vous allez pouvoir faire apparaître les éléments du budget à travers des diagrammes (pas trop), des chiffres significatifs mis en valeur, des icônes représentatives, des photos illustrant en particulier les projets.

Rennes, Nantes et bien d'autres s'adonnent déjà à cette pratique.

Rennes a choisi une approche résolument pédagogique, en travaillant l'explication du cadre budgétaire. Inconvénient : la présentation présente encore un visage très comptable pour le citoyen lambda.

Nantes Metropole s'appuie aussi sur une infographie épurée présentée avec un contenu textuel classique, certainement pour offrir une double lecture, à même de parler à un public pointu voire pointilleux et à une cible plus rétive aux chiffres.

C'est un luxe que vous ne pensez pas pouvoir vous payer dans votre petite collectivité où le budget com justement a fait les frais des réductions ?

Bonne nouvelle : aujourd'hui, des outils en ligne très intuitifs comme Piktochart existent, avec des fonctionnalités de base en accès gratuit. Un argument qui ne manquera pas d'intéresser votre hiérarchie. Reste à se poser les bonnes questions afin de rendre la matière lisible et intéressante, en la synthétisant.

Alors certes, vous trouverez toujours quelqu'un pour vous dire que vos chiffres ne sont pas exactement exacts, que vous ne parlez pas d'un poste certes anecdotique mais qui existe...

Peu importent les virgules ! L'objectif du financier sera de rendre des comptes parfaits. Celui du communicant sera de faire comprendre, donc de simplifier, et tant pis si on oublie quelques unités en route, dont personne ne se serait souvenues.

Communiquer c'est faire des choix, c'est donner des priorités pour mieux faire passer un message. Cela s'applique aussi au budget !

Soyez informés des nouvelles chroniques illustrées via twitter : @yyBiffe.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir